1/10Le jeu du Miroir Magique ou le guide du sexisme pour les tout-petits

/ Critique - écrit par Islara, le 10/02/2012
Notre verdict : 1/10 - Sois belle et tais-toi ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - 30 réactions

Le jeu du Miroir Magique est un jeu consistant à conquérir, sur un plateau, les quatre coeurs correspondant à une princesse de Disney, princesse représentée par une figurine que l'on a choisie préalablement. On se déplace tout bonnement en lançant un dé et, une fois sur le bon coeur (ils sont tous face cachée), il faut appuyer sur le bouton d'un miroir magique et que celui-ci fasse apparaître un prince. Si c'est la méchante sorcière qui apparaît au lieu du prince, on ne peut pas récupérer le coeur et celui-ci est remis face verso. Une couronne tout aussi magique vient par ailleurs contrer les effets du miroir si on la porte.

Le jeu du Miroir Magique avait ainsi tout pour plaire aux parents : un soupçon de stratégie, familiarisation avec les mécanismes de base des jeux de société sophistiqués (immunité, technique de la coopération passagère, maniement du facteur chance etc...), recours à la mémoire, utilisation d'un dé et du comptage. Il avait aussi tout pour plaire aux petits enfants : univers Disney, coloris vifs, accessoires fournis et luxueux, plateau de jeu finement travaillé...

Mais, sur Krinein, en spécialistes du jeu que nous sommes, une particularité nous a immédiatement interpellés : "Le jeu du miroir magique de DISET est un jeu de société spécialement conçu pour les petites filles". Ah tiens, il y aurait des jeux de société pour garçons et des jeux de société pour filles ? C'est une catégorie que nous n'avions pas pensé à créer dans nos fiches techniques... Je devrais peut-être en parler au Directeur.

Le jeu du Miroir Magique ou le guide du sexisme pour les tout-petits
Miroir, Miroir, dis-moi que je suis la plus belle !
Trêve de sarcasmes ! Amis Krinautes, vous savez où nous voulons en venir. Ce jeu, et tous ceux qui lui ressemblent, a un premier vice de taille. Il présuppose que certains jeux s'adressent aux filles, et a fortiori, d'autres aux garçons. Il induit que les filles et garçons ont tellement de différences psychologiques, sans pour autant nous dire lesquelles, qu'il leur faut des jeux différents. Ce jeu, et tous les similaires, s'obstine à nier qu'en réalité, les différences entre personnes tiennent avant tout à leur caractère, et non à leur sexe. Est-ce là ce que nous, parents, voulons apprendre à nos enfants ? Que les filles sont bavardes et les garçons muets, que les filles sont coquettes et les garçons des clochards, que les femmes veulent trouver l'âme soeur et pas les hommes... ?

Deuxième travers, Le Jeu du Miroir Magique formate, dès 4 ans, l'esprit de nos petites filles sur une obsession : trouver le Prince Charmant et l'épouser. Terrible chimère qui les poursuivra toute leur vie, et qui viendra frapper de plein fouet tous les pauvres hommes qu'elles rencontreront ! Ceux-ci devront sans cesse vivre à côté du fantôme du Prince. Diable, finalement, il n'était pas un héros, je le quitte !

Dernier vice, découlant du premier : Le Jeu du Miroir Magique étant un jeu qui se joue à plusieurs, en plus d'inculquer des préjugés aux enfants, pire, il invite ceux-ci à commettre l'acte de discrimination. Si la petite fille à qui on offre le jeu a un frère, celui-ci n'aura pas le droit d'y jouer. Conséquence, soit la fille lui dira, dans l'hypothèse où c'est lui qui aura voulu jouer avec elle (notamment s'il était encore trop petit et innocent, pour ne pas se rendre compte que c'était un jeu "pour filles"). Soit, inversement, le garçon le dira à la fille si c'est elle qui, dans son innocence, l'aura invité à jouer. "Tu veux que je joue avec toi ; non je ne veux pas, c'est un jeu pour filles". Combien de fois avons-nous subi cette éternelle et abominable phrase en cour de récréation : "Non tu ne peux pas jouer avec nous, t'es un garçon/t'es une fille" ? Ainsi, dès 4 ans, on conduit les enfants à se séparer les uns des autres, à subir une peine de la part de ceux qu'ils aiment, et réciproquement.

A l'heure où se posent, dans un nombre croissant de collèges, des problématiques de relations garçons/filles, à tel point que des intervenants professionnels doivent venir leur apprendre le "vivre en mixité", à l'heure où les écoliers se séparent spontanément au sein même de leur classe selon leur sexe, à l'heure où l'on nous assène de la parité à tout bout de champ... ne faudrait-il peut-être pas d'abord repenser les magasins de jouets et les jeux que l'on propose à nos enfants ? Les rayons "fille" des magasins, dotés de leurs cuisinières et aspirateurs miniatures par exemple, ne sont-ils pas à vomir ? N'est-ce pas, dès leur plus jeune âge, qu'il faut essayer d'inculquer aux enfants la lutte contre toute forme de préjugés et de discrimination ?

Amis parents, les jeux que vous offrez à vos enfants sont loin d'être anodins. Soyez attentifs... ou alors, les papas, soyez comme certains que je connais : suffisamment héroïques pour avoir le courage de jouer au Jeu du Miroir Magique avec leur(s) fille(s).

A découvrir
Loup-garou
Loup-garou
Warhammer - 1ere édition
Warhammer - 1ere édition
Warhammer - 1ere édition
Warhammer - 1ere édition