8.5/10Les loups-garous de Thiercelieux vont faire peur à Mère-Grand

/ Critique - écrit par Penthesilea, le 14/04/2011
Notre verdict : 8.5/10 - La nuit, tous les loups sont gris ? (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 5 minute(s) - 9 réactions

Qui êtes-vous ? Un loup, un villageois, la voyante qui peut connaître votre identité secrète, la petite fille curieuse qui n'a pas les yeux dans sa poche pendant l'attaque nocturne des mangeurs d'hommes... Soyez éloquent, influent ou discret pour avoir l'air innocent le plus longtemps possible et faire triompher votre camp.

Un incontournable des soirées entre amis, des piques-niques estivaux, des veillées d'hiver au coin du feu... Incontournable ? C'est en tout cas LE jeu à la mode depuis quelques années, le jeu de rôle le plus accessible et le plus grand public. Si vous êtes intrigué par cette petite boîte rouge et que vous n'avez pas encore eu l'occasion d'incarner une des identités proposées par ce jeu, Krinein est là pour vous renseigner et vous affranchir. Suivez-moi donc dans Les loups-garous de Thiercelieux où l'essentiel des actions se déroule quand on a les yeux fermés.

La vie villageoise n'est pas de tout repos

Le contexte de ce jeu de rôle est simple : le village de Thiercelieux est le théâtre de sombres activités, des loups-garous se cachent parmi la communauté et chaque nuit ils commettent un forfait, plus précisément ils mangent un de leurs concitoyens. Bon appétit, bien sûr ! Chaque matin, quelqu'un manquera à l'appel. Et c'est là que les complications arrivent. Car tout le village se réunit alors, sous l'autorité d'un maire, et décide de quel membre de cette petite société il va falloir sacrifier dans l'espoir d'éliminer un loup, ou, pour les loups qui se garderont bien de se dévoiler, de faire porter les soupçons sur un innocent. Les villageois sont vainqueurs quand tous les loups sont éliminés, les lycanthropes seront vainqueurs s'ils survivent aux innocents citoyens. Plus on est nombreux, plus la partie durera longtemps mais n'en sera que plus savoureuse (sauf pour ceux qui ont eu la malchance d'être éliminés dès les premiers tours).

Les loups-garous de Thiercelieux vont faire peur à Mère-Grand
Un matériel transportable qui permet une certaine convivialité

Pour pouvoir jouer, il vous faut un "maître du jeu" (MJ) qui va savoir qui est qui, et faire jouer les différents personnages chacun à leur tour. Au début du jeu, un carte "identité" est distribuée, il faudra la garder bien secrète sinon il n'y a plus aucun intérêt ! Chaque nuit, le MJ fera fermer les yeux à tout le monde puis appellera les loups qui se reconnaîtront entre eux et communiqueront en silence pour désigner leurs cibles successives. Les autres rôles importants seront "réveillés" à leur tour de jeu, puis le village entier ouvrira les yeux pour se rendre compte des dégâts et tentera de démasquer un loup et le conduire à l'échafaud. Peut-être sera-ce un innocent ? Dommage...

Qui suis-je ?

Bien sûr, il y a deux grandes "équipes" dans Les Loups-Garous de Thiercelieux, mais parmi les villageois, certains joueurs auront des rôles spécifiques et des pouvoirs souvent fort utiles : citons par exemple la Sorcière qui, après l'attaque nocturne des loups peut sauver le sacrifié une seule fois dans la partie (il est judicieux qu'elle économise ce pouvoir, pour le moment où elle sera victime des gourmands de la nuit), elle dispose aussi d'un pouvoir unique de mort. La Petite Fille est bien curieuse, et la nuit au lieu d'être sagement endormie, elle espionne les activités des autres joueurs mais elle devra rester discrète car si elle se fait repérer par les loups, elle finira en goûter et quittera la partie. La Voyante peut demander à chaque
La carte d'identité du "simple citoyen"
tour (la nuit toujours) au maître du jeu de lui montrer la carte identité d'un autre joueur. Cupidon désignera deux amoureux qui devront se protéger mutuellement envers et contre tout (et tous) même si l'un est loup et l'autre villageois. Le Chasseur, lorsqu'il meurt, tire un coup de fusil au hasard et entraîne dans la tombe une autre personne, villageois ou loup-garou. Être "simple citoyen" n'est pas inintéressant non plus, malgré la déception que ressentent les débutants lorsqu'ils découvrent une telle identité. On peut être très actif et influent, il ne faut pas hésiter à participer aux débats, tout en essayant de ne pas passer non plus pour un loup ; lors d'une des premières parties auxquelles j'ai participé, j'avais tellement peur de m'ennuyer avec mon identité de simple citoyen, que j'ai été un peu trop bavarde et je n'ai dû mon salut devant les doutes des autres villageois qu'à la protection de la Voyante qui avait pu vérifier ma carte. D'autres identités sont disponibles dans les extensions, mais surtout dans la version Nouvelle Lune, des cartes événements Les loups-garous de Thiercelieux vont faire peur à Mère-Grand
Tout peut changer
viennent bouleverser les petites habitudes et renouveler le jeu pour les accros qui se seraient lassés de la version de base. Mais chaque partie des Loups-Garous de Thiercelieux est différente car le jeu tient essentiellement à l'efficacité du MJ et à la personnalité des participants.

Des changements plus importants apparaissent dans Le Village, puisque dans cette version, en plus des rôles, vous pourrez avoir un métier, comme le Rebouteux ou le Châtelain... qui pourront sauver in-extremis les accusés par exemple. Il y a aussi plus de matériel de jeu, avec des maisonnettes en carton... ce qui fait que le produit est aussi plus cher (env. 25 euros), moins transportable, moins susceptible d'être joué en plein air, donc moins convivial et accessible selon moi.

Des conseils ?


Essayez ! Les Loups-Garous de Thiercelieux peut vraiment vous amuser. Ne vous sentez pas non plus en décalage si le jeu ne vous plaît pas. De nombreux "joueurs réguliers" ne sont absolument pas intéressés par ce jeu d'influence et d'expression, c'est un genre particulier qui ne convient pas forcément à tout le monde.

Ne jouez pas avec des enfants trop jeunes ou avec des personnes non investies,
.
ils peuvent vous pourrir la partie, soit en montrant leur rôle par inadvertance (tant pis pour eux), soit en étant trop bavards et en dévoilant des secrets qu'ils auraient pu découvrir au hasard de leur utilisation d'un pouvoir. Ou pire, en parlant une fois qu'ils auront été sortis du jeu et donc susceptibles d'avoir vu qui était qui, malgré l'ordre disant "les morts ne parlent pas". 

A découvrir
Warhammer - 1ere édition
Warhammer - 1ere édition
Warhammer - 1ere édition
Warhammer - 1ere édition
Magic l'assemblée
Magic l'assemblée