8/10Deadwood

/ Critique - écrit par Ryo, le 06/12/2011
Notre verdict : 8/10 - Même les hors-la-loi doivent respecter les règles... (Ecrivez votre critique)

Tags : deadwood saison city park series bullock national

Deadwood est un petit jeu de placement et de prise de contrôle de ville, le tout servi dans un univers Far West qui sent bon la poudre. Les cadavres vont en effet rapidement s'accumuler dans ce jeu plus tactique qu'il n'y parait. Arriverez-vous à prendre le contrôle de la ville avant de finir six pieds sous terre...???

Pat Garret : Salut Etranger. Alors comme ça t’as décidé de tenter ta chance à Deadwood… !? T’as pas froid aux yeux Etranger. Tu sais que le dernier à être venu ici, il repose six pieds sous terre maintenant. Ouaip Etranger : t’es pas le seul à vouloir mettre la main sur la ville. Depuis qu’ils ont annoncé que la voie du chemin de fer allait passer par là et que l’or allait couler à flot, y a de plus en plus de bandes rivales dans le coin et y a pas un jour sans que les pétoires se déchainent. Tiens regarde le croque-mort dans le coin là-bas qui te fait des grands sourires : il a tout de suite vu que t’étais un client potentiel. Alors écoute-moi mon gars : si tu veux survivre un tant soit peu ici à Deadwood, va falloir qu’on t’apprenne certaines règles.

Deadwood
Le Shérif de Deadwood aura fort à faireBill Cherokee
 : Il faut commencer par le commencement, enfin c’est ce que disait le Grand Sachem… Parlons des règles. Ton but à toi et à ta bande de cowboys, ça va être de racketter les villageois afin de récolter le maximum d’argent. Evidemment les autres bandes rivales ont le même but ce qui pimentera un peu les choses. Ne t’inquiète pas pour les gens du coin : ce sont des planqués et jamais ils n’oseront se rebeller contre toi (de toutes les façons si c’était le cas, tes gars se chargeraient de leur faire « gentiment » comprendre les choses).  Ainsi à chaque tour il te suffira de placer un de tes hommes sur un des bâtiments de la ville pour en prendre le contrôle et bénéficier de ses effets. Mais là encore les hommes des bandes rivales peuvent faire de même. Et c’est là que ça se gâte car deux bandes rivales ne peuvent pas contrôler un même bâtiment. La poudre parlera donc forcément dans ces cas-là. Quand il y aura eu trop de morts ou bien quand la gare aura été construite la partie prendra fin et celui avec le plus de biftons remportera la mise.

Deadwood
Quelques uns des bâtiments que vous pourrez
annexer
Emiliano Zapata
 : Ola Hombre ! Tu te demandes surement comment gagner de l’oseille : et bien c’est simple. Parlons un peu des différents bâtiments. La ville commence avec quelques bâtiments de base puis de nouveaux seront construits au fur et à mesure de la partie. Chacun de ces bâtiments est différent dans son fonctionnement mais te rapportera d’une manière ou d’une autre de l’argent si tu l’annexes mais aura également en général un autre effet. L’épicerie te fera par exemple gagner un dollar et te permettra de déplacer en plus un de tes cowboys sur un autre bâtiment. Le Casino, lui, te permettra de prendre un dollar à un autre joueur. Quant au Croque Mort, il te permettra de gagner un dollar tout de suite et un supplémentaire à chaque fois qu’un cowboy est tué. Tu devras donc en permanence pendant la partie annexer des bâtiments en fonction de la situation et de ce que font tes adversaires. Tout est donc question d’opportunités à Deadwood. En plus de cela, tu as quatre autres bâtiments un peu spéciaux qui ne te rapporteront pas d’argent à proprement parler mais qui te seront très utiles quand même. Le saloon par exemple te permettra de recruter de nouveaux cowboys si tu commences à avoir trop de macchabés dans tes rangs. La mairie, quant à elle, te permettra de prolonger la voie ferrée et de placer de nouveaux bâtiments. Au total près de vingt bâtiments différents sont disponibles.

Deadwood
le plateau de jeu
Billy The Kidd
 : Ecoute gamin, c’est simple : au début tu auras un peu de mal à reconnaitre les différents bâtiments et tu te contenteras d’annexer ceux qui te semblent rapporter le plus (comme la banque qui rapporte cinq dollars). Mais peu à peu tu vas découvrir qu’il y a de nombreuses interconnexions et combinaisons entre les différents bâtiments, voire même des combos qui peuvent être dévastateurs. Par exemple si tu contrôles le bureau du shérif, non seulement les autres joueurs devront te donner un dollar à chaque fois qu’ils annexeront un bâtiment sous surveillance du shérif (il peut en surveiller trois), mais en plus ils ne pourront pas attaquer ces mêmes bâtiments. Autant te dire que si tu contrôles par exemple le bureau du shérif et que tu mets sous sa protection le saloon (qui permet de recruter des cowboys) que tu contrôles également, les bandes rivales vont avoir de sérieux problèmes d’effectifs et auront beaucoup de mal à te faire mordre la poussière. Toujours dans la même optique, tu peux par exemple également bloquer l’accès à la Banque pour qu’à défaut de gagner de l’argent, les autres n’en gagnent pas non plus. Et ce ne sont  que quelques-uns des nombreux exemples que je pourrais te citer.

Deadwood
Quelques uns des cowboys
Calamity Jane
 : Mais tu n’auras pas toujours la protection du shérif petit. Et là il faudra jouer du colt pour t’en sortir. Chacun de tes cowboys possède une force comprise entre un et trois qui correspond au nombre de dés que tu peux lancer pour attaquer un autre cowboy. Ici à Deadwwod on est sur du oneshot : une seule réussite sur les dés et le cowboy adverse ira mordre la poussière sans possibilité de revenir. Ceux qui n’aiment pas le hasard dû aux dés n’auront qu’à aller se faire pendre ailleurs. Ce système peut te paraître un peu dur et  il est vrai que des pieds tendres de niveau un arrivent de temps en temps à buter un niveau trois mais après tout le Grand Jesse James n’a-t-il pas été lui-même tué par le lâche et faible Robert Ford… !? Et quelle tension quand tu lances ce dé et que tu croises les doigts en attendant le six salvateur. On a vraiment l’impression d’avoir son six-coups en main en espérant faire mouche. Ce système fait un peu penser au même que pour Space Hulk : un système de mort subite avec toutefois une petite variante : la  possibilité d’augmenter son nombre de dés via des jetons Cartouches  qui peuvent être gagnés en annexant l’armurerie ou bien également la possibilité de fuir le combat pour les plus lâches si l’on possède des pions Cheval (gagnés en annexant le Maréchal-Ferrant).

Deadwood
D'autres bâtiments
Buffalo Bill
 : Et des duels au pistolet tu en verras Etranger. Tu constateras d’ailleurs que les parties ne se ressemblent pas du tout.  Elles peuvent varier du tout au tout selon le nombre de joueurs : a cinq bandes rivales, la ville est bien trop petite pour accueillir tous ces hors la loi et ça va rapidement dégénérer et flinguer à tout va.  Il faudra réussir à prendre le contrôle des quelques bâtiments les plus forts mais les retournements de situation seront fréquents. Alors que s’il n’y a que deux bandes rivales, les choix seront beaucoup plus réfléchis et tactiques : il faudra réussir à prendre l’avantage sur l’adversaire, ne serait-ce même que pour quelques dollars de plus ! Mais attention : flinguer à tout va ne sera pas synonyme de victoire. Chaque cowboy tué par vos acolytes fera grimper votre avis de recherche et vous infligera une amende en fin de partie.  Les parties peuvent d’ailleurs différer en longueur : une partie peut très bien se terminer en une quinzaine de minutes si l’un des joueurs possède plus d’argent que l’autre et décide de tout faire pour accélérer la construction du chemin de fer et construire la Gare. Si les attaques sont trop fréquentes et que la jauge de criminalité grimpe trop vite, la cavalerie interviendra également pour sonner la fin du jeu. D’ailleurs si une des bandes perd tous ces effectifs, la partie sera également terminée.

Deadwood
Si vous avez reconnu certaines "gueules" connues
des westerns, c'est normal : c'est voulu !
Wyatt Earp
 : Alors Hombre, te sens-tu prêt à relever le défi de Deadwood. Auras-tu assez de cojones pour défier les autres bandes et rafler la mise ? Si tu aimes les jeux d’ambiance fidèles à l’esprit du Far West où l’on sent la sueur, la poudre, la téquila et le bétail en écoutant le grand Sergio… Si tu aimes les jeux de placements de troupes et de contrôles de ville... Si tu aimes les jeux qui demandent plus de réflexion et de tactiques qu’ils n’en ont l’air au premier abord… Si tu aimes les jeux où la chance aux dés est quand même importante mais ne fait pas tout et surtout contribue à l’ambiance du jeu... Alors bienvenu à Deadwood Etranger…