8/10Trivial Pursuit

/ Critique - écrit par weirdkorn, le 20/02/2005
Notre verdict : 8/10 - A la poursuite du camembert vert (Ecrivez votre critique)

Tags : trivial pursuit jeux edition livraison retrait nature

Qui ne connaît pas le Trivial Pursuit ? Vous là, dans le fond, près du radiateur ! Vous connaissez aussi ? Oui ? Mince, tant pis, je ne vais rien vous apprendre. Commençons tout de même par l'historique. Le Trivial Pursuit est un jeu inventé en 1979 par Scott Abbott et Chris Haney au Canada. Sa commercialisation ne se fait que quelques années plus tard et le succès est immédiat avec 20 millions d'unités vendues rien qu'en 1984 aux Etats-Unis. Aujourd'hui, le jeu se trouve dans 33 pays, est traduit en 19 langues et se décline en plusieurs versions. Un vrai phénomène de société.

Le Trivial Pursuit est LE jeu de questions-réponses au vu de la simplicité de ses règles et de son intérêt. Le plateau de jeu fait une taille tout à fait normale, ni trop grand ni trop petit, et est parfaitement clair. Pour commencer, chaque joueur prend un camembert (pas le fromage, quoique pour les français avec du bon pain et du vin rouge...) qui est un pion de plastique pouvant contenir six petites tranches qu'il faut obtenir afin de gagner. Pour les acquérir, il suffit de répondre bon aux questions posées par son voisin à l'emplacement prévu. Une fois le camembert rempli, retour au centre du plateau pour être le vainqueur. Le pion se bouge avec un dé et l'on ne peut rejouer qu'une fois après avoir répondu à la question. Pas de deuxième chance après une erreur ou de joker-bonus-de-la-mort-qui-tue-qui-enlève-les-tranches-du-voisin, il faut répondre juste et c'est tout. Rien de plus simple, non ? Tellement simple que n'importe qui entre 6 et 99 ans peut y jouer. Une diversité qui a fait décliner le jeu en une multitude de versions différentes (par régions, star wars, édition des vins, télévision, etc.).

Dans le jeu original et le plus usité (le Genius), les questions se déclinent en six catégories (comme les tranches, logique) : géographie, divertissement, histoire, art et littérature, sciences et nature et sports et loisirs. Ce sont des sujets dont la variété permet en général d'équilibrer les forces, chacun ayant ses spécialités et ses points faibles. Il existe ensuite plusieurs niveaux de difficulté (Genius, Junior, Famille) pour permettre à tous de pouvoir répondre, les questions étant souvent loin d'être faciles. Dans la version Genius, à moins d'être un maître à Questions pour un champion, bonne chance pour répondre cinq fois de suite. Les questions sont très précises d'où la difficulté et l'intérêt. On pourra reprocher au jeu son manque de pédagogie puisqu'il ne fournit que des informations brutes mais au vu du nombre de questions, il peut difficilement en être autrement. En fait, le principal défaut de ce jeu provient de son actualisation. En général, tout le monde possède un vieux jeu chez soi et lorsqu'on le ressort pour faire une partie, les questions sont souvent dépassées. Entre savoir qui présentait telle émission de télévision 20 ans plus tôt ou trouver une réponse sur un pays qui n'existe même plus se révèle ingrat et l'on aimerait des questions plus au goût du jour. Dans ce cas là, acheter une recharge de nouvelles questions est la meilleure solution. Comme dans tout jeu de société, on pourra remarquer que les questions sont souvent bien plus faciles pour les autres, que le dé est sacrément retors avec vous et que la mauvaise foi ressort facilement. Un bon jeu en somme.

Vous cherchez un jeu de questions-réponses ? Prenez Trivial Pursuit les yeux fermés. Ce n'est pas le plus connu sans raisons. Règles simples, durée de vie quasi-illimitée, difficulté et choix des sujets variés, etc. Tout pour en faire un indispensable des jeux de société.