8/10Le Seigneur des Anneaux : Le jeu de Cartes Evolutif

/ Critique - écrit par Ryo, le 13/12/2011
Notre verdict : 8/10 - Im Précieux nant de richesse ! (Ecrivez votre critique)

Tags : seigneur anneaux cartes jeux boite jce avis

Le Seigneur des Anneaux JCE est un jeu de deckbuilding coopératif qui ne révèlera ses richesses qu’aux joueurs les plus persévérants qui auront pris le temps d’en explorer toute la dimension stratégique. Mais une fois cet effort fourni, le plaisir de jeu devient immense et addictif et c’est avec grand plaisir que l’on s’essaiera à toutes les possibilités pour construire le deck ultime.

Je ne sais pas si c’est le cas pour vous, mais, quand on est un joueur insatiable qui a dépassé la trentaine comme moi, ça devient assez dur, voire même des fois problématique, de trouver du monde pour jouer avec soi. En effet, entre les copains qui sont partis s’exiler à l’autre bout de la France, ceux qui travaillent jusqu’à pas d’heure même le week-end, ceux qui n’ont pas d’enfants et qui en profitent pour voyager aux quatre coins du globe, ceux qui ont des enfants en bas âge qui doivent changer des couches à longueur de journées, ceux qui ont des enfants qui ne mettent plus de couches mais qui doivent les emmener au tennis/foot/basket/chants etc…  et votre fidèle épouse qui a déjà 50 000 activités à son palmarès… ça devient dur de trouver un partenaire de jeu ! Alors de temps en temps un bon jeu de société qui peut se jouer en solo, ça peut faire du bien et solutionner bien des problèmes… !

Le Seigneur des Anneaux : Le jeu de Cartes Evolutif
Glorfindel : bon en attaque, bon
dans les quêtes : le top ! Et ça tombe bien puisque pour tous ceux qui veulent se la jouer perso, Edge a eu la bonne idée de nous concocter un jeu de cartes évolutif (JCE) avec des morceaux de deckbuilding et de Seigneur des Anneaux dedans et d’y incorporer un mode solo assez attirant. Attention néanmoins : il serait réducteur  de dire que le Seigneur des Anneaux JCE n’est « qu’un » jeu solo puisqu’on peut y jouer également à deux, trois, ou quatre joueurs. Toutefois, les  jeux ayant un mode « un joueur » intéressant étant plutôt rares (tout au plus peut-on citer Space Hulk et Thunderstone pour les jeux récents), nous avons cru bon chez Krinein d’insister sur ce point. Vous aurez donc tout le loisir  dans le cadre de l’optimisation de votre deck de choisir amoureusement les cartes que vous voudrez utiliser et de les tester dans une partie solo avant d’aller jouer avec de vrais joueurs (ceux qui auront réussi à se libérer bien sûr !)

Le Seigneur des Anneaux : Le jeu de Cartes Evolutif
Une carte Quête
Mais au fait c’est quoi un JCE ? Petit rappel pour ceux n’ayant pas suivi au fond à côté du radiateur. Le jeu de base vous fournit un certain nombre de cartes. Et régulièrement (environ tous les mois), vous pourrez trouver au magasin un paquet Aventure basé sur une thématique qui vous fournira soixante nouvelles cartes (toutes catégories confondues). L’avantage par rapport aux jeux de cartes à collectionner (type Magic) c’est que vous n’aurez jamais de doublons puisque chaque paquet vous fournira directement toutes les nouvelles cartes sorties. Voyons maintenant le principe.

Le Seigneur des Anneaux : Le jeu de Cartes Evolutif
Des monstres inédits feront leur
apparition
Le Seigneur des Anneaux JCE place les joueurs aux commandes des personnages et artefacts de la Terre du Milieu. Ils devront choisir leur Héros, réunir des alliés, obtenir des artefacts et devront coordonner leurs efforts afin d’affronter les ennemis de la Terre du Milieu. Le Seigneur des Anneaux JCE est donc un jeu de cartes coopératif, c’est-à-dire que les joueurs auront chacun leur propre deck et devront jouer ensemble contre un scénario qui est joué automatiquement par le jeu. A chaque partie, les joueurs essaient de surmonter les rencontres, les ennemis et les défis d’un scénario. Le principe pour activer les cartes est simple : en gros chaque héros fournit un type de ressource pour pouvoir poser des cartes. Il existe quatre types de ressources qui font chacune partie d’une sphère d’influence et chacune possède sa propre identité. La sphère de Commandement est plutôt axée sur l’accumulation des ressources et la pose et l’efficacité de cartes alliées. La sphère de Connaissance possède de grosses capacités de guérison et de défense. La sphère d’Energie, elle, vous fera avancer plus rapidement dans le déroulement des quêtes. Et enfin, la sphère Tactique est spécialisée dans les combats et le charcutage des monstres. Toutes les sphères d’influence sont donc utiles mais vous serez pourtant amenés à faire des choix car chaque héros ne peut fournir qu’un seul type de ressource. D’où l’utilité de mixer certaines sphères dans votre deck pour être plus efficace.  Mais attention tout de même à ne pas en utiliser plus de deux sous peine de ne pas avoir les ressources nécessaires pour pouvoir sortir vos cartes.

Le Seigneur des Anneaux : Le jeu de Cartes Evolutif
Le clan des Nains : bourrins à souhait !
Pour tous vous avouer, au tout début,  j’avais un a priori plutôt négatif sur le jeu. En effet,  les règles sont un peu longues, prêtent  parfois à confusion et pourraient largement être simplifiées (trente pages qui pourraient être raccourcies de moitié). Le système de score me semblait assez inutile et le niveau des quêtes ne me paraissait pas adapté complètement au nombre de joueurs. De plus, ayant joué (et dépensé un fric pas possible) pendant pas mal de temps au jeu de cartes à collectionner du Lord Of The Ring sorti chez Decipher, il y a de cela quelques années, il me semblait difficile de partir sur un concept et un univers un peu similaire mais sans pouvoir utiliser les images officielles des films (ce qui était le cas chez Decipher). Et pourtant, au fur et à mesure des parties, quelle ne fut pas ma surprise de voir mon intérêt grandir et de trouver ce jeu de plus en plus addictif et comportant surtout un très gros potentiel… !







Le Seigneur des Anneaux : Le jeu de Cartes Evolutif
De nombreux artefacts vous aideront
Le Seigneur des Anneaux JCE est en fait un jeu très riche mais qui ne représente que la partie haute de l’iceberg dans le sens où la boîte de base pose toute l’architecture et les principes de ce que sera vraiment le jeu au fur et à mesure des extensions. Les mécanismes s’enrichiront inévitablement et les combos tueurs se feront jour avec l’ajout des nouvelles cartes. La spécialisation rend le jeu vraiment différent selon que l’on adopte telle ou telle sphère et il devient rapidement évident de mixer les sphères et les domaines de compétences si l’on veut réussir. En effet, un jeu nain par exemple, basé surtout sur les aptitudes martiales, ne rencontrera pas trop de problèmes face aux monstres puissants mais sera quasiment incapables de progresser dans l’accomplissement des quêtes. D’où l’intérêt, même si le mode solo existe, de jouer à plusieurs pour que chacun puisse se spécialiser dans un domaine et puisse être le complément de l’autre. Car, il faut bien l’avouer, le niveau de difficulté est sacrément élevé. Sur les trois quêtes de base, la première ne vous posera pas trop de problèmes, la seconde vous occupera pas mal de temps et quant à la dernière, disons-le tout net : avec uniquement la boîte de base et à moins de 3 joueurs, elle est quasiment infaisable.

Le Seigneur des Anneaux : Le jeu de Cartes Evolutif
Que serait un jeu sur le Seigneur 
des Anneaux sans Gandalf...?
Le système de quêtes est d’ailleurs très bien fait et vraiment immersif dans le sens où l’on a vraiment l’impression de progresser comme sur un jeu de plateau. En effet chaque quête est composée de trois ou quatre cartes qui imposent une situation ou des choix une fois révélées avec des conditions pour passer à la suivante. D’ailleurs, histoire d’apporter un peu d’originalité et de liberté de narration, cette aventure se passe quelques années avant la Communauté de l’Anneau. Mais soyez rassurés : vous retrouverez bien tous les personnages connus et croisés dans les films. L’univers et les cartes sont d’ailleurs très fidèles aux écrits de Tolkien et l’on retrouve quantité de détails qui avaient été omis dans les films de Peter Jackson. La première quête vous emmènera donc dans la Forêt Noire et fera état d’une menace grandissante à proximité de Dol Guldur où un groupe de héros sera formé pour porter un message et avertir Galadriel. La seconde quête vous fera continuer votre voyage vers la Lorien sur les rives du fleuve Anduin. Et, enfin, la dernière quête vous enverra sauver un de vos compagnons détenu en captivité dans les geôles de Dol Guldur. On voit donc bien que la cohérence par rapport à la trame principale de l’univers du Seigneur des Anneaux est ici respectée.

Le Seigneur des Anneaux : Le jeu de Cartes Evolutif
les illustrations sont superbes
Afin de mener à bien vos quêtes vous serez en permanence confronté à des choix cornéliens dans la pose de vos cartes ainsi que leur utilisation. En effet de nouveaux ennemis et lieux hostiles feront leur entrée à chaque tour de jeu et vous devrez sans cesse aller de l’avant si vous ne voulez pas vous retrouver submergé. Vous aurez sans cesse à choisir entre le fait de progresser dans les quêtes, vous défendre ou attaquer, sachant que chaque personnage ne peut faire que l’une de ces trois choses-là par tour. Vous aurez d’ailleurs vite fait de vous retrouver avec un Game Over car le compteur de menace (un compteur qui représente les risques que le joueur a pris durant le scénario et qui ne doit pas dépasser un certain seuil) se sera emballé. Le moindre faux pas ou la moindre mauvaise décision peut se solder par un échec de la mission. Il vous faudra donc faire de nombreuses parties pour apprendre   les nombreuses interactions entre les cartes.  Et c’est dans ce  genre de cas que  la construction de votre deck représentera une étape  importante car elle vous permettra de mieux saisir les tenants et aboutissants de chaque carte et donc de mieux maitriser votre jeu.

Le Seigneur des Anneaux : Le jeu de Cartes Evolutif
Les peaux vertes seront bien 
évidemment présents
Le Seigneur des Anneaux reprend donc de nombreux éléments gagnants de jeux déjà existants :  un jeu de coopération, un système de quêtes intéressant, immersif et interactif, un mode solo pour peaufiner son deck, des illustrations de toutes beautés en matière d’héroïc-fantasy (même si elles ne correspondent pas vraiment au style des adaptations en film du Seigneur des Anneaux), un système ou tout le monde joue en même temps (donc pas d’attente), beaucoup de possibilités tactiques ainsi que de choix de personnalisation. La note de 8/10 est entièrement méritée surtout si l’on tient compte du fait que l’on n'a affaire « qu’à » une boîte de base mais qui pourra vous occuper déjà de nombreuses heures. Cette note pourrait être sujette à augmentation si l’on prenait en compte son potentiel avec les extensions.  Attention toutefois car pour autant le jeu ne se maîtrise pas facilement et vous aurez sûrement un peu de mal à vous mettre dedans et à saisir toutes les subtilités lors de vos premières parties (n’hésitez d’ailleurs pas à aller voir les FAQs sur le site Edge car vous pourriez avoir des surprises quant à l’interprétation de certaines règles). De plus, soyez également conscient que la relative difficulté du jeu ainsi que le  peu de cartes « fortes » de la boîte de base vous entraînera rapidement à vous tourner vers les extensions (dont un certain nombre est déjà sorti) ou bien à y jouer à plus de deux.